DEMONEROSSO
Search Dainese

    La passion, le succès et l’apprentissage perpétuel selon un triple champion du monde

    Par DemoneRosso | 06 mai 2021 | 1 min

     « Non, non, Alex attends ! Je remonte en selle et je la refais. » 

    Un autre tour, une autre série de photos. Fabien Barel est un perfectionniste, il exige le maximum de tout et de tous, de lui-même avant tout. Si le vélo n'est pas assez penché, si le corps n'est pas en place, on recommence. 

    Trois fois champion du monde de descente, pour la première fois en 1998 dans la catégorie Juniors, puis dans la catégorie Elites en 2004 et 2005. Fab, pour les amis, estime avoir de la chance.  

    « En définitive, je suis quelqu’un de passionné, j'aime tout ce qui est lié au VTT, je suis quelqu'un qui se donne à fond pour ce qu'il aime. C'est le sport parfait pour moi, un beau mélange de vitesse, de nature, d'adrénaline et de détermination. » 

    Les forêts de Ligurie surplombant la mer par une agréable journée de janvier sont le cadre idéal pour mieux connaître l'un des athlètes et l’une des personnalités les plus influentes du VTT des années 90 et 2000. 

    « C’est vraiment beau, comme dans mes rêves d’enfant. Je vis ma passion, je voyage à travers le monde, je rencontre de nouvelles personnes et des cultures fantastiques. Je ne pouvais pas en demander plus. Le VTT est un sport qui vous apprend beaucoup, l'humilité tout d'abord. En tant que professionnel, vous devez vous mesurer à beaucoup plus d'échecs que de succès, et c'est ce que les personnes ne voient généralement pas. Ce sont précisément les échecs qui vous font grandir, d’où l’importance d’être humbles. Même le succès est bien différent de ce que l’on imagine. Bien sûr, on ressent une grande émotion, mais on ressent surtout un soulagement. Monter sur la plus haute marche du podium et porter le maillot arc-en-ciel, ça vous récompense de vos efforts. Toutes les émotions que vous offrez aux personnes à vos côtés vous font sentir quelqu’un de spécial. » 

    Dainese_Barel_2019_166_HIGH

    Fabien est ému lorsqu’il en parle. Il est évident qu’il est très attaché au monde du VTT. Mais il est tout aussi évident que c’est quelqu’un d’unique en son genre. Il monte sur son vélo et fixe ses pédales. Derrière les verres miroirs de ses lunettes, on peut apercevoir une flamme qui n’existe pas chez nous autres, simples mortels. Son expression change, il devient sérieux et affiche une concentration rare. 

    « Ce qui fait vraiment la différence, c'est la force mentale. Le talent aide, mais ce n'est que la cerise sur le gâteau. Vous devez avoir un état d'esprit qui vous permette d'identifier et de franchir une ligne fine, au-delà de laquelle votre concentration s'élève réellement à un niveau supérieur. Ce n'est qu'alors que vous pourrez vous donner à fond, prendre les risques nécessaires et exprimer tout votre potentiel. Ne croyez pas que je n'ai pas peur ! J'ai toujours peur quand je fais du vélo. Le secret, c'est la façon dont on affronte la peur. J'aime conduire à la limite, c'est ce qui donne de l'adrénaline et du plaisir ». 

    203879717_001_1 (1)

    Made to pedal


    Plus de 20 ans passés au firmament et aucune envie de s'arrêter. Toutes les excuses sont bonnes pour s’attaquer aux circuits de compétition. On pourrait penser qu’un sportif de sa trempe n’a plus rien à apprendre. 

    « Vous rigolez ? Chaque fois que je monte à vélo, j'essaie d'apprendre quelque chose de nouveau, il y a encore énormément de choses que je ne sais pas faire avec un guidon dans les mains. Grandir est vital. C'est la raison pour laquelle il y a beaucoup de respect entre les adversaires lorsque nous atteignons un tel niveau de compétition. J'ai couru contre Nico Vouilloz, Steve Peat et Sam Hill. Nous avons vécu des moments incroyables ensemble, j'ai tout donné pour les battre et eux aussi. Il n'y a rien de mieux. Mais le fait est que nous avons vraiment grandi ensemble ». 

    Dainese_Barel_2019_121_HIGH Dainese_Barel_2019_286_HIGH
     

    Entre-temps, Fab joue avec son vélo, il saute et cherche la meilleure pose. C'est un homme vrai, de ceux qui ont grandi dans les bois avec des genoux écorchés et des mains pleines de terre. Il est là pour travailler et le fait avec beaucoup de sérieux. Pourtant, on se rend vite compte que pousser le vélo en montée pour refaire une étape ne lui demande pas autant d'efforts. C’est l’égérie de Dainese pour le VTT. 

    « En vérité, les origines de cette histoire remontent à très loin. Je porte des protections Dainese depuis les années 90. C’était le top de la technologie disponible sur le marché, déjà à l’époque. Nous avons repris notre collaboration il y a quelques années. Mais à partir de maintenant, je serai bien plus impliqué. Le développement de nouvelles protections sera l'un des points centraux de mon travail. Les nouveaux produits sont vraiment de haute qualité. Nous nous efforçons de continuer dans cette direction pour sans cesse améliorer la protection des athlètes. La mission de Dainese est d'accroître la sécurité pour repousser toujours plus loin les limites du sport. C'est un aspect fondamental que je suis fier de partager ». 

    Allez-vous un jour cesser de faire du vélo ?  

    « Non, jamais. » 

    Dainese_Barel_2019_178_HIGH
    photo credit © Alex Luise

    PRODUITS QUE VOUS POURRIEZ AIMER

    203879717_001_1 (1)

    Trail Skins Pro Knee Guards

    Acquista ora
    DAINESE21B.00004NE_SN006026_CLOSEUP03

    Trail Skins Pro Tee

    Acquista ora
    DAINESE21B.00004KR_SN005931_CLOSEUP01

    Trail Skins Air Knee Guards

    Acquista ora
    DAINESE21B.00004NF_SN006027_CLOSEUP04

    Trail Skins Air Vest

    Acquista ora

    Articles liés