DEMONEROSSO
Search Dainese

    Quoi faire et ne pas faire pour profiter pleinement de l’été à moto

    Par DemoneRosso | 16 avril 2021 | 1 min

    Voyager à moto en été peut réserver des joies uniques : criques secrètes, plages désertes... avec une moto et un brin de créativité, vous pouvez atteindre des endroits incroyables qui, à pied ou en voiture, seraient hors limites. Il ne reste plus qu’à indiquer un point sur la carte, de préférence le long de la côte, et partir.   

     

    Toutefois, il faut être prêts. Se déplacer avec des températures atteignant les 30 degrés ou plus nécessite des précautions qui ne sont pas aussi simples qu’avec les températures printanières. Ainsi, comment se comporter pour ne pas souffrir de la chaleur et profiter de la route ?

     

    AR4I9752-2

     

       1.  La première règle pour ceux qui planifient un voyage d’été dans les climats chauds : s’équiper d’une tenue adaptée aux températures. La meilleure solution est une combinaison veste et pantalon ajourés. Les vêtements en maille ou en tissu ajouré sont la solution idéale pour allier respirabilité et sécurité. Si vous n’en avez pas la possibilité ou si vous ne voulez pas d’une combinaison pour chaque saison, assurez-vous que la membrane imperméable de votre veste est amovible et dispose de larges prises d’air.  Ne négligez pas votre pantalon : ici aussi, un vêtement ventilé est beaucoup plus frais qu’un jean, aussi confortable et pratique que ce dernier puisse être.  


       2.  Suivez vraiment le premier conseil et portez des vêtements techniques, c’est important ! Ne faites pas l’erreur de croire qu’il est plus confortable et cool de voyager en portant des manches courtes. Considérez également que l’exposition de votre peau au soleil est bien pire que de vous couvrir. Après quelques heures, la peau découverte est inévitablement exposée à un risque très élevé de coups de soleil, même en utilisant une protection solaire élevée.    

    18_509A5799

       3.  Conduire sans gants et avec une paire de baskets n’est pas la solution à vos problèmes. Pour les mains, les conseils donnés plus haut sont aussi valables : les couvrir avec une paire de gants légers et ventilés est plus confortable que de conduire sans. Sans penser à ce qui se passerait en cas de glissade, même à faible vitesse. De même, munissez-vous d’une paire de bottes d’été. Il existe des modèles spécifiques pour les climats chauds, capables d’offrir la même protection que les versions plus chaudes. N’oubliez pas que des chaussures ou des bottes non techniques ne vous protégeront jamais comme des chaussures certifiées. Et pensez à combien de fois vous poser vos pieds au sol, et pas nécessairement en cas de chute. Avoir une protection et un soutien dans la région du pied et de la cheville est beaucoup plus important qu’on ne l’imagine.  


       4.   Il existe des protections développées spécifiquement pour empêcher le pilote de souffrir de la chaleur. La technologie Dainese Pro-Armor, par exemple, est née pour offrir une protection certifiée, mais quasi imperceptible. Sa surface est ajourée à 43 %, ce qui permet au corps d’évacuer la chaleur, limitant considérablement la transpiration. Il existe plusieurs versions de Pro-Armor : protection dorsale traditionnelle, protection dorsale de poche, protection de poitrine, le tout avec les mêmes caractéristiques de respirabilité. 

    Pro-Armor_close_up_03 (2)   5.  Si vous devez choisir un nouveau casque, le modulaire peut être la solution idéale pour lutter contre la chaleur. La possibilité de remonter la mentonnière lors de courts arrêts est d’une grande aide pour rafraîchir le visage. Le jet offre naturellement une meilleure ventilation, mais l’air chaud sur votre visage ne sera pas nécessairement agréable. Il ne protège pas non plus contre les piqûres d’insectes qui peuvent devenir très douloureuses sur le visage, même à basse vitesse. 
     
       6.  Chaleur et soleil battant vont presque toujours main dans la main. Munissez-vous d’un écran sombre : il aide à conserver votre vue reposée et protège tout votre visage de la lumière qui, à certaines heures de la journée, peut être aveuglante, constituant un danger pour la conduite. Si vous envisagez de partir plusieurs jours, vous devrez peut-être conduire le soir, dans ce cas, n’oubliez pas l’écran transparent de rechange.   

    FEMCJO__MG_6516-1920x0_WZZNY3 
       7. Comme pour la combinaison, les sous-vêtements techniques sont plus confortables qu’un t-shirt en coton,  voire rien du tout, sous une veste. Les sous-vêtements de sport sont réalisés en matières respirantes qui aident le corps à réguler sa température, absorbant la transpiration et l’éliminant efficacement de la peau.
     
       8.  Emportez toujours une protection imperméable avec vous. Vous le savez, l’été peut réserver des orages soudains et il est toujours bon d’être préparés. Si votre séjour dure plusieurs jours et que vous utilisez votre moto pour vous déplacer le soir, la veste ajourée peut alors être trop légère, à moins qu’elle n’ait une doublure coupe-vent. Au contraire, si vous voyagez avec une veste dotée d’une membrane imperméable amovible, assurez-vous de l’emmener avec vous.  

    102_G82R4444
     
       9.  L’hydratation est la clé de tout. La déshydratation, même latente, conduit à se fatiguer beaucoup plus vite, ralentissant les réflexes et exposant ainsi à de plus grands dangers : elle ne devrait pas être sous-estimée. Il est important de boire souvent, et lors d’un voyage à moto, rien de mieux que de pouvoir boire sans s’arrêter à chaque fois. Un sac à dos muni d’un sac d’eau est idéal pour pallier ce besoin. Un petit sac à dos léger peut également être très pratique pour ranger les objets les plus fréquemment utilisés sans avoir à fouiller dans les sacs de la moto.   
     
       10.  Une chose difficile à combattre même avec les bons vêtements, typique des sorties estivales et potentiellement très agaçante ? les abeilles, les guêpes et les taons qui peuvent s’infiltrer dans les manches ou le col de la veste et piquer impitoyablement. Un stick apaisant à appliquer après une piqûre ne pèse rien et peut soulager la douleur. L’emmener avec vous peut faire toute la différence.  

     

    La préparation d’un voyage est une étape toujours importante. Mais quand il s’agit de plonger dans un climat extrême, chaud ou froid, cela devient vraiment essentiel. Comme nous n’aimons pas conduire avec les mains gelées, nous n’aimons pas non plus voir notre veste se transformer en sauna ou arriver à destination avec les yeux et le visage brûlés par le soleil. Des petits conseils qui nous permettront de profiter pleinement d’un été sur les motos. 

     

    Articles liés

    Motorbike / Tech

    L’entretien du casque

    5 conseils pour le faire briller avant de vous remettre en selle
    Motorbike / Tech

    L’automne et les déplacements à moto en ville

    L'essentiel pour faire face à la pluie et aux conditions variables au cours de vos trajets quotidiens