DEMONEROSSO
Search Dainese

    Quel équipement choisir en fonction des conditions et comment se protéger ? Voici notre guide complet

    Par DemoneRosso | 20 septembre 2022 | 1 min

    On n’est jamais trop prudent lorsqu’on se prépare à une randonnée en VTT, surtout lorsqu’on choisit ses vêtements. Le kit de base de chaque cycliste sera conditionné non seulement par les éventuelles conditions météorologiques, mais également par le parcours à effectuer (un trail léger n’est pas la même chose qu’un parcours enduro). Il est donc difficile d’affirmer avec certitude ce que devrait être le vêtement idéal pour le VTT. Cependant, il existe quelques règles basiques à suivre, et qui s’appliquent à tout le monde. Car lorsqu’il s’agit de sécurité et de confort, il est toujours important d’être bien préparé(e) 

     

    Le casque de VTT : intégral ou ouvert ? 

    Mis à part le fait qu’un casque est une protection indispensable, il n’y a pas de bonne réponse à cette question. Cela dépend beaucoup du type de cycliste que vous êtes et du but de votre sortie. Si vous vous lancez dans un trail léger et peu exigeant, le casque ouvert s’avère être le meilleur choix. Les avantages les plus évidents du casque ouvert sont la légèreté et la ventilation, des caractéristiques particulièrement appréciées pendant la saison chaude.  

    Si en revanche vous êtes un amateur ou une amatrice d’enduro, un casque intégral vous sera indispensable. Le degré de sécurité est plus élevé grâce à la présence de la mentonnière et d’une calotte plus enveloppante au niveau de la nuque et des parties latérales de la tête. Grâce aux matières légères employées actuellement, même un casque intégral peut être confortable pendant longtemps et bien ventilé. 

     

    linea 01 quadro-1

    Linea 01 MIPS


    Le casque intégral de VTT le plus léger de tous les temps. Systèmes MIPS® et TwiceMe® intégrés, fermeture Fidlock®, certifié selon toutes les normes internationales. 

    Achetez

    Le maillot de VTT : manches courtes ou manches longues ? 

    Déterminer quel maillot utiliser reste une question ouverte, la température étant un facteur fondamental et pas aussi évident que l’on pourrait le croire. En hiver, on aura tendance à préférer un maillot à manches longues associé à une couche de base ou à un t-shirt protecteur à manches courtes. Un vêtement supplémentaire devra inévitablement être porté par-dessus le maillot, cela dépendra des conditions climatiques. 

    Aux mi-saisons et en été, chaque option peut être valable et dépend en grande partie des goûts de chacun et chacune. Les amateurs et amatrices de manches courtes apprécient le fait que leurs bras soient plus libres, qu’ils ne souffrent pas trop de la chaleur générée par le corps avec l’effort, notamment en montée. Celles et ceux qui préfèrent les manches longues aiment le fait qu’ils se sentent mieux protégés des intempéries (y compris des rayons du soleil en été, surtout en haute montagne) et des insectes ou des branches qui peuvent blesser à grande vitesse. 

     

    Protéger son dos à VTT 

    Au-delà du t-shirt, il est important que la partie supérieure du corps soit protégée et aussi et surtout contre les chutes entraînant des traumatismes. Voilà pourquoi les protections de la poitrine, du dos et des épaules ne devraient jamais manquer à la tenue idéale pour toute excursion de trail ou d’enduro. Il existe sur le marché des maillots avec protections intégrées, qui peuvent être de niveau 1 ou de niveau 2 selon leur capacité d’absorption de l’énergie de l’impact.  

    Outre les maillots avec protections, il existe également des débardeurs du même type, dans ce cas avec des inserts de protection uniquement sur la poitrine et dans le dos. Cette solution est optimale pour les trails lorsqu’il fait très chaud, la zone des aisselles étant libre, cela ajoute un degré considérable de ventilation et de fraîcheur.  

    Lorsque vous choisissez une protection pour le haut du corps, il est également utile de connaître votre style de conduite, afin de pouvoir choisir le maillot de protection le plus adapté.

     

     

    La shell imperméable 

    Le maillot et les protections sont-ils suffisants ? Tout dépend de la saison et du climat. Lorsque vous faites du vélo dans des conditions variables, comme en haute montagne, même en été, vous devez vous munir d’une shell imperméable. Fabriquée en matière imperméable et respirante, la shell est le vêtement qui peut faire la différence entre une belle sortie et une sortie qui tourne au cauchemar, à cause d’une averse inattendue ou d’une chute soudaine des températures. La shell est un vêtement complémentaire qui peut toujours s’avérer utile, surtout si votre excursion commence tôt le matin ou qu’elle comporte d’importants dénivelés en altitude. Si vous devez en acheter une, faites attention au thermosoudage des coutures : cette technique de confection empêche l’eau de passer par d’éventuels trous dans les coutures, et procure ainsi une bonne étanchéité au tissu. 

     

    Des solutions pour la saison froide 

    Lorsque la shell n’est pas suffisante, une couche intermédiaire sera nécessaire pour vous tenir chaud les journées d’hiver. Les sweats techniques de VTT se distinguent de leurs équivalents ordinaires principalement par les matières utilisées et par leur coupe. En effet, les tissus qui les composent ont des caractéristiques qui diffèrent selon les zones du corps : ils sont généralement dotés d’un matériau résistant à l’air à l’avant et sont plus légers et plus respirants à l’arrière. La coupe a également tendance à être ajustée, afin de ne pas créer de volumes abondants qui pourraient être gênants pendant la conduite. Le choix de la taille doit nécessairement tenir compte du type de protection porté. 

    Pour celles et ceux qui ne veulent pas renoncer à faire du VTT même par temps très froid, il existe des vestes imperméables dotées d’une couche supplémentaire isolante, fine mais importante. Il s’agit sans aucun doute du type de vêtement le plus chaud, parfait pour nous maintenir à l’aise même dans les situations les plus difficiles, par exemple lors de balades à vélo dans la neige. 

     

    Une veste à replier, pour toutes les éventualités 

    Les jours où les températures sont incertaines, comme à la mi-saison ou même pendant les journées ensoleillées d’hiver, il est extrêmement utile d’avoir avec soi un vêtement que l’on peut mettre et retirer selon les besoins, mais qui ne nécessite pas forcément un sac à dos pour le transporter. Il existe des vestes très légères, pliables et compressibles qui peuvent facilement être transportées dans votre poche lorsque vous ne les portez pas. Fabriquées en matières coupe-vent et déperlantes, elles peuvent être d’une aide essentielle dans nombre de cas.  

     

    Les pantalons de VTT 

    Le choix du pantalon dépend principalement des températures que vous ressentirez pendant votre excursion. Trois saisons sur quatre, le pantalon court est sans aucun doute préférable, mais en hiver, ou les jours où la météo est particulièrement mauvaise, le pantalon long peut apporter beaucoup plus de confort. Le pantalon long peut être la solution également lors des journées au bike park en été, lorsque le dénivelé pédalé est négligeable et que vous cherchez un élément supplémentaire de protection.  

    En termes d’ergonomie, les pantalons longs sont comparables aux pantalons courts. Ils sont toujours réalisés dans des tissus légers, respirants et élastiques, pour suivre tous les mouvements du corps en roulant et ne jamais gêner. 

     

    Des genouillères qui permettent de pédaler 

    Que ce soit dans les descentes les plus exigeantes ou des dénivelés apparemment plus anodins, il est fondamental de protéger ses genoux. C’est pourquoi il existe sur le marché de nombreux types de protections différentes, qui peuvent être portées pendant de longues périodes sans être envahissantes ou gênantes pour le pédalage, et avec différents degrés de protection en fonction du type de parcours effectué. La différence réside principalement dans le panneau de protection avant, qui peut même être doté de renforts en acier, ou utiliser les dernières technologies en matière de dissipation des chocs, comme les formes auxétiques. 

    Bien entendu, outre la sécurité, les éléments les plus importants pour qu’une genouillère puisse être portée toute la journée sont l’ergonomie - elle doit être conçue autour de l’articulation et suivre tous ses mouvements à la perfection - la légèreté générale et la respirabilité, même à faible vitesse en phase de montée. 

    rival

    Rival Pro Knee Guards


    Genouillères de VTT avec protection en acier et technologie Pro-Shape 2.0. Niveau maximal de résistance et de protection avec un haut degré de facilité de pédalage.
    Achetez

     

    Des gants pour une sensibilité maximale 

    Les gants peuvent sauver nos mains, en les protégeant en cas de chute ou de frottements accidentels contre des branches et autres éléments spécifiques aux terrains. Ils remplissent également une fonction fondamentale pendant la conduite : les gants qui offrent une prise optimale sur le guidon font toute la différence en matière de sensibilité de conduite. Cependant, leur utilité lors des ascensions ne doit pas être négligée : les gants augmentent considérablement le confort dans toutes les phases et, surtout en été, ils aident à absorber et à évacuer la sueur, qui sinon serait inconfortable au contact entre la main et la poignée.  

    Les gants doivent généralement être légers et souples afin de ne pas créer de filtre entre nous et le vélo à l’un des deux seuls points de contact que nous avons avec lui en descente, le guidon et les pédales. Il est donc important que l’épaisseur de la paume soit réduite, mais qu’elle soit en même temps solide et protège contre les frottements. Sur le dos de la main, il est bon d’avoir des inserts en caoutchouc pour assurer la sécurité en cas de chocs, ceux-ci doivent également être très flexibles pour suivre tous les mouvements de la main. 

     

    Du casque au pantalon, chaque pièce de l’équipement offre une variété de choix, et pour celles et ceux qui n’ont pas encore acquis une expérience suffisante, il peut être décisif de se faire conseiller pour comprendre comment se préparer, en fonction du type de conduite et de la météo. Mais si le ressenti des différentes températures est bien sûr subjectif, aucune impasse ne doit être faite sur la protection. C’est ce sentiment général de sécurité qui nous met dans les conditions idéales pour donner le meilleur de nous-mêmes et nous améliorer chaque fois que nous enfourchons notre vélo. 

    PRODUITS QUE VOUS POURRIEZ AIMER

    DAINESE22M.0000546_SN006630_CLOSEUP01 (1)

    Linea 01 MIPS

    Achetez
    DAINESE22M.0000543_SN006627_CLOSEUP01 (1)

    Linea 03 MIPS +

    Achetez
    DAINESE22B.0000552_SN006662_CLOSEUP03 (2)

    Rival Pro tee

    Achetez
    DAINESE22B.000054J_SN006643_CLOSEUP06 (2)

    Rival Pro Knee Guard

    Achetez

    Articles liés

    Bike | How to

    Comment choisir ses genouillères de VTT ?

    Guide de la meilleure protection vélo selon les besoins spécifiques de chacun
    Bike | Tech

    Comment choisir un casque de VTT ?

    Intégral ou ouvert ? Le guide complet pour faire votre choix