DEMONEROSSO
Search Dainese

    Le développement de plaques en titane et en aluminium pour protéger contre la roulade

    Par DemoneRosso | 16 avril 2021 | 1 min

    C’est le dernier tour du Grand Prix, le duel entre les deux pilotes de tête est enflammé et tous les spectateurs observent dans un silence religieux. À quelques virages de la fin, le pilote de tête glisse et l’adversaire passe la ligne d’arrivée en solo.  

    Il nous arrive souvent de regarder un GP à la télévision et de retenir notre souffle quand un pilote tombe. Nous le voyons parfois glisser à grande vitesse sur des dizaines de mètres et nous prions pour que rien de mal ne lui arrive. La glissade passe de l’asphalte à l’herbe, puis au gravier, la vitesse baisse, le pilote s’arrête, vérifie qu’il est encore entier et, dans le meilleur des cas, s’en va en marchant sur ses jambes.   

    Si aujourd’hui la plupart des chutes ne cause pas de problèmes physiques particuliers aux pilotes, c’est grâce à des décennies de recherche qui ont porté l’équipement technique à un niveau d’excellence, inimaginable jusqu’à récemment seulement. En plus de la protection dorsale et de l’airbag, des détails des combinaisons en cuir peuvent passer inaperçus, mais font vraiment la différence en cas de besoin.

    0101_P09_Sykes_crash

    Glisser pour se protéger

    Lors d’une chute, le rôle d’absorption des chocs est attribué au système d’airbag et aux protections composites cachées dans la combinaison, sur les épaules, les coudes, la poitrine et le dos. Mais après avoir amorti les premiers coups, le travail des protections n’est pas terminé.  À ce stade, il est nécessaire de dissiper l’énergie résiduelle donnée par la vitesse.  

    La facilitation de la glissade est la méthode la plus efficace pour prévenir d’autres blessures. Oui, la glissade est une forme de protection, car c’est un moyen doux de dissiper l’énergie d’une chute. La glissade est le contraire de la roulade, le pire des événements qui peuvent généralement se produire lors d’une chute, car il peut causer des chocs supplémentaires et des torsions nocives des membres et des articulations.  

    La roulade est, dans de nombreux cas, causée par un matériau qui, ne résistant pas adéquatement à l’abrasion contre l’asphalte, crée des frottements et accroche à ce dernier. La solution au problème est l’utilisation, à des endroits stratégiques, de matériaux qui ne se détériorent pas avec les températures élevées produites par le frottement contre l’asphalte.  

    Racing__MUGELLO_D-AIR___PISTA_GP_R___FULL_METAL_D1___19

    Du métal, et non pas du plastique  

    Le plastique est un matériau qui, associé à des couches de mousse, offre d’excellentes capacités d’absorption des chocs. C’est en fait le matériau utilisé dans les protections incorporées dans toutes les combinaisons de piste Dainese, dans les vestes et dans les pantalons Dainese pour un usage sur route haut de gamme. Cependant, ce n’est pas le meilleur matériau à utiliser sur la face extérieure des vêtements.  

    La raison est simple : le plastique ne peut pas résister au frottement contre l’asphalte à grande vitesse sans se détériorer. Les températures élevées générées conduisent à la fonte d’une protection en plastique, qui n’est donc plus en mesure de jouer son rôle avec les mêmes capacités initiales. Le plastique est un matériau qui exerce un grand frottement contre l’asphalte, et est donc le déclencheur potentiel d’une roulade dangereuse et de torsions potentielles.  

    Placer des plaques en métal à l’extérieur de la combinaison, à certains endroits particuliers, permet d’éviter cette éventualité. Le métal ne craint pas la chaleur et a des caractéristiques supérieures de résistance à l’abrasion. Il est donc en mesure de faciliter et de contribuer de façon optimale à la glissade.  

    Credit__GBracingPix_-_Le_Mans_2019__9

    Dainese utilise des plaques en métal sur ses combinaisons et vestes haut de gamme sur les épaules, les coudes et les genoux, façonnées pour couvrir une grande zone, sans interférer avec les mouvements des articulations ni alourdir le vêtement en aucune façon. À cette fin, les matériaux utilisés sont parmi les plus nobles, tels que l’aluminium et le titane, capables de résister à des sollicitations extrêmes et d’améliorer l’ergonomie et les performances.  

    Les plaques en métal peuvent faire la différence également grâce à leurs capacités de dissipation de la force d’un choc. Son absorption est attribuée, comme mentionné, aux protections composites en plastique, mais un bouclier en métal s’avère extrêmement efficace dans la distribution de la force d’un choc sur une zone plus grande.  

    _MG_7625

    La technologie Dainese des plaques en métal a été développée en près de deux décennies, la testant en course depuis le début des années 2000. Des combinaisons des pilotes, comme toujours la technologie s’est répercutée sur la production en série, arrivant sur les vêtements de piste et de route, comme les vestes en tissu les plus sportives. Le titane et l’aluminium ne sont pas couramment utilisés dans les vêtements de moto, mais quand on recherche la perfection, les détails font toujours la différence.  

    Articles liés

    Motorbike / Tech

    L’entretien du casque

    5 conseils pour le faire briller avant de vous remettre en selle
    Motorbike / Tech

    L'art d’entretenir une veste en cuir

    10 conseils pour bien l’entretenir et lui redonner son éclat original